dent

Coupe d'une molaire et d'une incisive
Coupe d'une molaire et d'une incisive

Cet article est extrait de l'ouvrage « Larousse Médical ».

Organe minéralisé implanté dans le maxillaire, dont la partie visible émerge de l'os. (P.N.A. dentes.)

Les dents permettent la mastication, qui constitue le premier temps de la digestion. En soutenant les tissus mous (lèvres, joues), elles jouent un rôle dans l'esthétique du visage et dans la prononciation des sons.

On distingue chez l'être humain les dents de lait, temporaires, et les dents permanentes. Les dents de lait apparaissent entre l'âge de 6 mois et l'âge de 30 mois et sont au nombre de 20. L'éruption des dents permanentes, au nombre de 32, est plus étalée. Elle commence à partir de 6 ans et se termine à 12 ans. L'éruption des 4 dents de sagesse peut se produire à partir de 18 ans environ.

1. Structure de la dent

La dent est un tissu vivant, innervé et irrigué par des nerfs et des vaisseaux sanguins. Ceux-ci parviennent au centre de la dent par le canal dentaire et forment la pulpe, logée au centre de la dent et contenue dans un tissu calcifié, la dentine. La zone visible de la dent, appelée couronne, est recouverte d'émail, tissu le plus dur de l'organisme ; la racine de la dent, partie implantée dans le maxillaire, est entourée de cément, qui assure l'articulation avec l'os au moyen de fins filaments formant le ligament alvéolodentaire.

2. Différents types de dents

On distingue les dents de devant, incisives et canines, et les dents postérieures, prémolaires et molaires.

Les incisives, au nombre de 8, ont une forme de pelle et permettent de trancher les aliments, les incisives supérieures recouvrant les incisives inférieures à la manière d'une lame de ciseaux par rapport à l'autre.

Les canines, au nombre de 4, pointues et robustes, sont les dents les plus longues chez l'homme. Situées à la limite des dents postérieures, elles déchiquettent les aliments.

Les prémolaires, au nombre de 8, les premières des dents postérieures, peuvent avoir 1 ou 2 racines et présentent deux cuspides (protubérances situées sur la surface de mastication) ; elles participent au broiement des aliments.

Les molaires, au nombre de 12, dont 4 dents de sagesse, possèdent 2 ou 3 racines et de 4 à 5 cuspides ; elles jouent un rôle essentiel dans le broiement des aliments.

3. Pathologie

Les dents et la mâchoire peuvent être le siège de douleurs, le plus souvent dues à une carie et à ses conséquences. L'inflammation du nerf, provoquée par la proximité microbienne d'une carie, produit un flux supplémentaire de sang à l'intérieur de la pulpe ; mais l'exiguïté de la cavité pulpaire, emmurée dans la dentine, empêche toute possibilité d'œdème inflammatoire, et toute augmentation de la pression sanguine (au contact du chaud, en position couchée) induit une réaction violente et douloureuse des filets nerveux pulpaires. Le drainage des tissus de soutien apporte un soulagement immédiat ; il doit être complété par un nettoyage et un assainissement des canaux.

Une infection microbienne peut aussi se produire lors d'une maladie de la gencive et provoquer un abcès. Dans certains cas, des bains de bouche à l'eau salée ou des antibiotiques sont prescrits.

Le brossage des dents

Le brossage des dents



Il débarrasse la surface dentaire des débris et des substances alimentaires agressives ainsi que de la plaque bactérienne. Selon les recommandations de l'Union Française de Santé Bucco-Dentaire (2013), le brossage doit être pratiqué deux fois par jour, le matin et le soir, pendant une durée maximale de trois minutes avec une brosse manuelle et pendant deux minutes avec une brosse électrique, régulièrement remplacées. Le choix de la brosse peut être évoqué avec le dentiste lors de la visite annuelle de surveillance. Plus minutieux qu'énergique, il s'effectue sur toutes les faces des dents dans un mouvement vertical entre la gencive et le bord de la dent, avec utilisation d'un dentifrice fluoré pour renforcer l'émail. Il est utilement complété, surtout le soir, par le passage d'un fil dentaire pour nettoyer les espaces que la brosse ne peut atteindre. Un bain de bouche quotidien à choisir avec son dentiste ou son pharmacien, une alimentation pauvre en produits sucrés et l'absence de grignotage entre les repas sont également conseillés pour préserver la santé des dents.

Dans la même thématique

méiose.

Méiose, reproduction cellulaire non conformeDouble division de la cellule aboutissant à la réduction de moitié...

vaccination.

Injection intradermiqueAdministration d'un vaccin ayant pour effet de conférer une immunité...

mémoire. [PSYCHOLOGIE]

Hippocampe et amygdale : les circuits de mémorisationActivité biologique et psychique qui permet d'emmagasiner, de conserver et...

corps humain.

Os du crâne et de la faceLe corps humain comporte une tête portée par le cou...